[Concept du jour] Les maximes de conversation

Le concept de maximes de conversation a été développé par Paul Grice en 1975.
Ces maximes sont des conventions langagières que chacun tend à respecter dans une conversation. Lors d’un échange verbal quel qu’il soit, on part du principe que l’interlocuteur les respecte, et réciproquement. C’est le principe de coopération, qui permet de mener une discussion cohérente. Ces maximes sont au nombre de quatre.

1. Maxime de quantité
Donnez autant d’informations que nécessaire.
– Ne donnez pas plus d’information que nécessaire
.
Imaginons que quelqu’un vous demande où habite un tel. Vous lui indiquez, sauf cas particulier, la rue et le numéro. Vous n’indiquez pas simplement la ville, car ça ne suffirait pas. Vous donnez donc suffisamment d’informations. A l’inverse, vous ne mentionnez pas en plus de la rue la ville, le pays, le continent. Vous ne donnez donc pas trop d’informations.

2. Maxime de qualité (ou de vérité)
Ne dites pas ce que vous croyez être faux.
– Ne dites pas ce que vous n’êtes pas en mesure de justifier
.
C’est cette maxime paradoxalement, permet de mentir. Étant donné que votre interlocuteur part du principe que vous respectez la maxime de vérité (on pourrait parler de présomption de sincérité), il pense que vous considérez ce que vous dites comme vrai.

3. Maxime de pertinence, ou de relation
– Soyez pertinent (dans la continuation de la discussion). Soyez à propos.

4. Maxime de manière
Ne soyez pas obscur.
– Ne soyez pas ambigu.
– Soyez bref.
– Soyez méthodique.

Il faut comprendre que ces maximes ne sont pas toujours respectées. C’est d’ailleurs les transgressions qui permettent le mensonge, l’humour, la manipulation,…
Il peut arriver que l’on transgresse une maxime non pas à des fins de ruse, mais pour en préserver une autre. Imaginez que vous ignorez l’adresse précise de la personne dont il était question plus haut. Vous indiquez peut-être simplement le quartier. Vous ne donnez donc pas assez d’information, violant ainsi la maxime de quantité, mais uniquement dans le but de ne pas vous tromper, préservant ainsi la maxime de qualité.

 

<- Le signe linguistique
La rhétorique ->

Retour à la page d’accueil

Un commentaire pour “[Concept du jour] Les maximes de conversation”

  1. Bonjours;
    merci bien pour l’explication c’est intéressant;mais je voudrais savoir comment on peut comprendre ses maximes dans un énoncé,je pense qu’il est difficile a les distingués?

Laissez un commentaire