[Concept du jour] La phonétique / phonologie

Le présent article est le premier d’une série de quatre articles qui ont pour but de présenter les différents niveaux d’analyse de la langue que sont la phonologie, la syntaxe, la sémantique et la pragmatique.

La phonétique étudie les propriétés physiques des sons constitutifs du langage humain, leurs particularités, la façon de les produire (phonétique articulatoire), leur mode de transmission (phonétique acoustique). Ces notions sont donc en relation avec d’autres sciences comme l’anatomie et la physiologie. La phonétique étudie également l’évolution des sons au travers des siècles. Mais elle ne s’occupe pas de leur usage ni de leur fonction au sein d’une langue.

Ce domaine est celui de la phonologie, qui considère les sons en tant qu’unités d’une structure. Cette science s’occupe en premier lieu de déterminer les sons de base utilisés dans une langue, et d’en établir le catalogue. Ces unités minimales de son sont appelés phonèmes, et sont en nombre limités.
Il est important de ne pas les confondre avec les lettres de l’alphabet de la langue en question. En effet, une lettre peut être associée à plusieurs phonèmes suivant les cas (le « c » de carré et de cercle), un phonème peut être représenté par plusieurs lettres (le son [k] de casquette et de képi). Un phonème peut même être constitué de plusieurs lettres (le son [o] de bateau).
Il est également important de ne pas confondre le phonème et la syllabe, qui est une combinaison de phonèmes dont le noyau est une voyelle prononcée.

Tous les sons ne représentent cependant pas un phonème à part entière. Le [r] roulé à l’italienne, le [R] grasseyé à la façon de Georges Brassens, ou le [ʁ] usuel, ne sont que des variantes phonétiques d’une même unité phonologique, étant donné que ces variantes ne produiront jamais un changement de sens en français. On dit que ce sont les variantes libres d’un même phonème.

La phonologie étudie donc l’influence des sons dans la production de sens, l’impact de leur variation sur la production langagière, comment les phonèmes permettent de distinguer les signes de la langue.

 

<- La rhétorique
La syntaxe ->

Retour à la page d’accueil

Laissez un commentaire